Connectez vous !

Pour partager, commenter et profiter de tous les avantages que vous propose Arts Direct !

Envoyer un message

Florian Mazé

Ecrivain

Florian Mazé

Ecrivain

Message

Coordonnées

mazflorian04@gmail.com

Autres pages

Nos partenaires

Partager sur :

2193, Littérature et Roman

Ce n'est pas la technologie qui nous sauvera mais le rétrofuturisme.

2193 Le Crépuscule des Humanistes
Un roman d'anticipation de Florian Mazé

Présentation du roman, avec l'interview de l'auteur


Nous sommes en 2193. L’humanité se reconstruit dans un monde post-apocalyptique marqué par la régression technologique et le survivalisme. Le pétrole a pratiquement disparu. On peine à produire de l’électricité. L’informatique est un souvenir pour historiens. Reste le téléphone et quelques procédés d’un autre âge. On vit un peu comme dans les années 1930, mais sans énergies fossiles.

L’Europe du sud s’est transformée en dictature agricole et militaire, riche de ses fruits et légumes, de ses vins de qualité, de ses biocarburants… L’omniprésence de l’Armée, la toute-puissance de l’Église catholique rappellent de près l’Espagne de Franco. La France méridionale appartient à cette énorme Union sudiste.

Au-delà de la frontière, c’est « l’autre France », intégrée dans un Quatrième Reich équivoque. À Berlin, centre du pouvoir, un démagogue obèse et cynique est constamment réélu depuis des années. Ce führer de seconde zone est toutefois dépassé par le désordre endémique de ses provinces francophones.

Hugo est un jeune haltérophile, travailleur de force. Il a comme voisins une jolie fille et un beau garçon, déjà mariés, qui forment un couple fusionnel. Tous les trois sont des « Sudistes » de la nouvelle Marseille, qui vivent à la rude. Ils décident un jour de passer la frontière pour visiter la démocratie franco-germanique limitrophe, dont on dit tant de bien, avec son régime tolérant, ses climats humides et fertiles… Mais les « Nordistes » promettent beaucoup et tiennent peu.

Les trois Méditerranéens vont sombrer dans un cauchemar grotesque. Hugo surtout. Heureusement : il possède une sacrée dose de bon sens appuyée sur de gros muscles.

Un voyage dans l’Europe du 22e siècle.

Vidéo

Autres vues

Commentaires